Rebâtir l’Ontario

Nous allons :

  • Offrir un service de train GO toute la journée dans les deux directions, avec des expansions à Bowmanville et Kitchener, terminer le prolongement à Niagara, et soutenir les projets de transport en commun régional à des endroits comme Ottawa, Hamilton, Mississauga/Brampton, Kitchener-Waterloo et London.
  • Enlever la responsabilité de l’infrastructure du métro, ce qui comprend la construction et l’entretien des lignes nouvelles et existantes, à la Ville de Toronto pour la confier à la province. Ajouter 5 milliards de dollars au financement existant de 9 milliards de dollars pour construire la boucle Sheppard avec Scarborough, la ligne de décongestion et le prolongement de la ligne Yonge, tout en construisant de futurs prolongements souterrains dans toute la ville.  Laisser la responsabilité des opérations quotidiennes, ce qui comprend les relations de travail, à la Ville de Toronto avec une garantie qu’elle continuera à garder tous les revenus générés par le réseau de métro.
  • Étudier activement le potentiel d’un train haute-vitesse et des projets d’autoroutes, dont l’élargissement potentiel à six voies, dans les deux sens, de l’autoroute 401 jusqu’à la 416 entre Toronto et Ottawa. Nous allons aussi faire l’évaluation environnementale du couloir ouest de la RGT, investir dans l’amélioration de la sécurité sur la 401 Ouest et élargir à quatre voies l’autoroute 17 dans l’est de l’Ontario et l’autoroute 3 dans le sud-ouest de l’Ontario.
  • Élargir la distribution de gaz naturel aux communautés rurales en permettant la participation du secteur privé et utiliser les économies de jusqu’à 100 millions de dollars pour investir dans l’expansion de la connexion cellulaire et à large bande.
  • Augmenter le plafond du Programme de gestion des risques (PGR) de 50 millions de dollars par année pour aider les agriculteurs et les autres producteurs à mieux gérer les risques hors de leur contrôle.

Ce que ça va coûter :

Projets de transport en commun GO/régionaux dans les deux sens – Maintien du financement actuel précisé dans le budget sur les transports et l’infrastructure de l’Ontario.

Réseau de métro de Toronto – Le coût sera amorti pendant le cycle de vie des projets une fois opérationnels, plus 160 millions $ par année pour les biens existants.

Amélioration des autoroutes – 20 millions $ pour les études/améliorations de la 401, 5 millions $ par année pour les autoroutes 3 et 17, amortis sur 50 ans une fois les améliorations terminées.

Expansion du gaz naturel et de l’accès à large bande/cellulaire – Jusqu’à 100 millions $ en économies en permettant au secteur privé d’offrir du gaz naturel, les économies étant réinvesties dans des projets d’accès à large bande/cellulaire.

Augmentation du Programme de gestion des risques – 50 millions $ par année à compter de la troisième année.